Le jour où je me suis lancée dans l’allaitement

Je n’ai pas allaité mes 2 filles… Ce n’était pas dans ma culture familiale et je n’en ressentais pas l’envie, voir ça me rebutait un peu. Quand je suis tombée enceinte de mon petit dernier, deux supers mums, Marie de Mytraveldreams et Alix la créatrice d’Heimstone m’ont vraiment donné envie de me lancer, d’essayer…

Pendant ma grossesse, tout le monde m’avait prévenu : tu vas voir, il faut s’accrocher les premières semaines mais après c’est fantastique (et super pratique). S’accrocher, c’est à dire ? Je n’avais pas prévu de liane dans ma chambre (j’aurais peut-être dû…), j’avais quelques biberons au fond d’un tiroir au cas où je craque et surtout je me suis équipée : coussinets, coquilles, lanoline, bref tout l’attirail pour parer les crevasses et autres désagréments qui ont essayer de me faire baisser les bras ! Et c’est vrai que j’ai dû m’accrocher. Je me souviens de douleurs comme des décharges quand mon bébé se mettait au sein, de pleurs parce qu’il n’arrivait pas à attraper le sein, de mes seins prêts à exploser, ou qui coulent sans prévenir… Et puis un jour c’est devenu le meilleur moment de ma journée. Nourrir ce petit être collé contre moi.

Au final, j’ai allaité presque 4 mois, en mixte parce que l’alternance biberon sein me permettait de reprendre une vie « normale ». J’ai allaité partout : dans mon lit, au parc, au resto, au café le matin avec les copines, en classe pendant la réunion des parents, dans la rue après la réunion des parents, au bord de la piscine, en voiture, dans les airs, au tapis bagages… Je ne me suis jamais interdit de le faire car pour moi l’allaitement c’était la liberté de nourrir mon bébé facilement n’importe où. Mais très vite dans le rush de la rentrée de septembre j’ai eu envie que les tétées soient de vrais moments à 2, privilégiés, cocoon. Et puis avec 3 enfants j’étais clairement fatiguée : j’ai donc intégré des biberons de lait vers 1 mois et demi. Pas de mon lait car le tire-lait j’ai jamais réussi. Je n’ai pas persévéré, ça m’a vite pris la tête : quand tirer ? Comment tirer ? Gérer les stocks de lait… Trop complexe en plus de 2 filles à gérer !

Aujourd’hui mon petit garçon vient d’avoir 5 mois. Et j’avoue parfois taper sur Google « relance lactation »… et puis je me dis qu’il est en pleine forme, il dort 12h et se nourrit 4 fois par jour. On a trouvé notre rythme à 5. J’ai adoré allaiter (merci Marie et Alix, du fond du coeur). J’ai toujours un petit pincement quand je vois des mamans allaiter, ça donnerait presque envie d’un quatrième !

Et pour toutes celles qui se posent plein de questions sur l’allaitement, j’ai participé au super podcast Bliss de Clémentine avec Marie et Alix. C’est par ici que ça s’écoute !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s